2.3.11

I miss you, Serge !


Aujourd'hui cela fait 20 ans exactement que Serge Gainsbourg est parti.
Je ne vais pas m'étendre sur le sujet, Michel Drucker le fera mieux que moi, mais personnellement, il me manque.
Son talent, son génie littéraire, son inépuisable soif de séduction, ses frasques ridicules et facétieuses, sa sensibilité à fleur de peau, et malgré tout ses efforts pour la masquer, son authenticité.
Oui, son authenticité. Ce type là était vraiment musicien, vraiment poète, vraiment écorché vif, vraiment sensible.
Et à une époque - oui, je sais, je joue le vieux con, là - où tout se joue sur une posture que l'on adopte, ça manque.

"Oh, j'aimerai tant que tu te souviennes / cette chanson était la tienne / c'était ta préférée, je crois / qu'elle est de Prévert et Cosma"