Nouvel album GRÂCE disponible au format CD et digital 12 titres !
Commandez-le ici !

6.9.11

Bien dit ! Shirley MacLaine au Festival de Deauville 2011


"Le cinéma hollywoodien n'est plus qu'une affaire de marketing. Je crois que l'époque des histoires audacieuses, qui vous faisaient réfléchir, qui apportaient un peu de fraîcheur, est vraiment révolue. Il s'agit seulement  d'utiliser le dernier outil technologique", a regretté la pétillante actrice de 77 ans.

Shirley MacLaine fait l'objet d'un hommage de la 37e édition du Festival du  cinéma américain de Deauville , qui projette de six de ses films.

"J'en ai marre d'aller m'asseoir dans une salle pour voir quel est le  dernier objet qui va me sauter à la figure avec la 3D. L'âge d'or du cinéma  était celui des histoires qui éveillait la conscience des spectateurs. On n'est  plus là dedans", a-t-elle regretté. Car, a estimé l'actrice qui a incarné la Jennifer de Mais qui a tué Harry ? d'Alfred Hitchcock ou encore Irma la Douce dans le film éponyme de Billy Wilder, "les grandes entreprises ont la mainmise totale sur Hollywood".

"La technologie est en train de pervertir la communication émotionnelle", a répondu Shirley MacLaine à un journaliste qui lui demandait si elle pensait que  la technologie appauvrissait le cinéma et pouvait expliquer une crise mondiale des scénarios. "On perd les réactions suscitées par la voix, ce qu'est une intonation qui  dénote une humeur ou une intention. On ne sait plus ce que sont que ces silences entre les mots", a-t-elle dit.

"Ca ressemble presque à une démarche intentionnelle pour maintenir les gens  à l'écart les uns des autres", a-t-elle encore estimé. "Au prétexte de rendre les relations plus rapides, on les rend plus vides".