2.8.13

"La Louve et le Charognard" de la poétesse Artémis Kitta

Voici un de mes gros coups de coeur poétique du moment.

La Louve et Le Charognard

Artémis Kitta

Je les dévorerai seule désormais,
Tendre chair, fragile écorce,
Comme une Alpha affamée,
Comme une Louve abandonnée.
Je les rongerai jusqu'à l'os,
Ces restes d’amour décharné,
Avec tous mes amers regrets,
Et leurs mandibules féroces.
Porté loin, aux profondeurs des abîmes
A bout de fiel, à bout de force,
Ce cœur s’éteint, par trop trempé
De mes larmes, et de ton urine.

Maintenant du fond de sa fosse,
Revenu de si hautes cimes,
Ainsi, cruellement éprouvé
Il attend que la mort l'exauce.

En rage d'avoir donné de moi,
Ce qu' un lâche n'aurait jamais su aimer.
Impassible je t'ai vu demeurer
Et ignorant mon désarroi.
Il ne m'en suffira jamais
Des pleurs ni même de l'émoi
Pour raviver ce que tu as souillé
Et mortellement blessé de sang froid.
Je crois bien que tout est mort en toi,  vautour.
Telle bientôt cette carcasse éparpillée.
Ce maigre morceau, dédaigné,
De ce qu'il reste de mon amour.