16.11.13

[DIY] Schémas électroniques de mes effets

Passionné par l'électronique dédiée à l'audio et en particulier le traitement du signal de guitare, je crée et utilise mes propres effets. Mais on ne peut pas proprement parler de "création" puisqu'il s'agit d'un assemblage d'idées déjà existantes. Pour les curieux, les courageux ou les dingues du fer à souder, voici les schémas électroniques que j'ai utilisés.

Simulateur de HP


Le meilleur simulateur de HP en DIY (Do It Yourself) est certainement Condor de Runoffgroove.
J'en ai réalisé deux afin d'avoir la stéréo. Remarque importante, j'ai ajouté pour chaque simulateur de HP un double inverseur  afin de passer de la courbe de réponse "Fender" à la courbe de réponse "Marshall". Vraiment efficace !

Splitter de signal

Un site indispensable pour tous les DIYers en guitare : www.muzique.com de Jack Orman. J'y ai trouvé mon bonheur avec ce splitter ce signal.

Grâce à ce splitter, j'obtiens donc trois canaux parallèles. Le premier dédié au son de guitare électrique en lui-même. Le deuxième est routé vers un convertisseur MIDI afin de piloter un synthétiseur. Le troisième est traité par un octaver afin de devenir une guitare basse. Une note pour trois sons !

Bien sûr, chacun des canaux peut être "muté" (=rendu silencieux) séparément des autres.







Préamplificateur

Là encore, je me suis tourné vers le site de Jack Orman. Mon préamp est tout simplement son Mini-Booster. J'ai augmenté la valeur du condensateur en entrée à 250pF afin d'approcher le comportement d'une lampe. Ces données sont issues des recherches réalisées par le site passionnant www.runoffgroove.com. Leur page consacrée à leur Fetzer Valve m'a donné des pistes pour réadapter le Mini-Booster.




J'ai donc mon son de base : un son clair et limpide, claquant et très vivant. Les saturations sont confiées à une Big Muff Pi équipée du "Tone Wicker" d'Electro Harmonix. Là encore, j'ai apportées quelques modifications.

  • De par sa place dans la chaîne d'effets, j'ai du divisé par 3 la puissance de signal de sortie
  • J'ai retiré les 4 diodes sur les deux étages de saturation (2 diodes par étage). J'ai mis une diode Zener à 2.7V sur le premier étage, et une diode Zener de 2.7V et un transistor MOSFET BS170 sur le 2e étage
  • J'ai ajouté un interrupteur pour commuter ou non le 2e étage de saturation.
Résultat : c'est l'une des pédales les plus agréables à jouer qu'il m'ait été donnée de connaître. Le son est très gras, peut passer de la simple "overdrive" à la plus épaisse des distorsions. Chose quasi impossible avec une Big Muff Pi de base : je peux limite avoir un son clair ! Il est beaucoup plus médium, moins claquant que celui de mon préamp, mais il est magnifique.

Je suis d’autant plus fier de ses multiples réalisations qu'aujourd'hui, je peux enfin dire que j'ai "mon son" !