Nouvel album GRÂCE disponible au format CD et digital 12 titres !
Commandez-le ici !

21.9.15

Concert de David Gilmour à Orange

Les superlatifs vont certainement me manquer pour exprimer mes sensations lors du concert de David Gilmour à Orange ! Envoûtant, magique, beau, puissant avec un public fervent réagissant à chaque note de sa très vénérée Strato Noire (bon sang, cette clameur à l'arrivée du second solo de Comfortably Numb) !
"we're just two lost souls swimming in a fish bowl..."
Il nous a offert un superbe concert SANS projection vidéo, uniquement des effets de lumières très réussis avec notammenent le "disque" blanc typique des concerts de Pink Floyd en fond de scène et tout un réseau d'automatiques encadrant le groupe.

La liste des titres fait la part belle au répertoire de Pink Floyd : Wish You Were Here, Shine On You Crazy Diamond, Money, Time, Us and Them, Astronomy domine, Coming Back to Life, High Hopes, Sorrow, Run like Hell, Comfortably Numb... Quel régal ! (Ouest France a fait la tracklist complète ici)
Six titres du dernier album solo ont été joués dont l'étrange et très jazzy Girl With A Yellow Dress et 5AM, entièrement instrumental en ouverture du show.


"The grass was greener, the light was brighter..."


Bien évidemment, j'ai pleuré en écoutant High Hopes (la plus belle chanson jamais écrite sur l'enfance qui s'éloigne) et son solo magique de lap steel ;j'ai re-pleuré sur Comfortably Numb, parce que... Comfortably Numb quoi !!
Pour être tout à fait honnête, maître Gilmour a laissé échapper quelques fausses notes et son "Coming back to life" m'a semblé brouillon avec un début de solo... euh, disons pas top.



Qu'importe ! L'ivresse était bien là et je n'ai pas boudé mon plaisir : c'est la première de mes 4 idoles guitaristiques que je vois sur scène et je dois avouer que ça remue pas mal. Gilmour a été très bon tant au micro - on éclipse souvent qu'il y excelle - qu'à la guitare. C'est simple : il est un enchanteur !

Le public était électrique, conquis d'avance, parfois recueilli, ou laissant exploser sa joie au milieu d'un morceau. Une ambiance folle et respectueuse à la fois !

Je suis tellement heureux d'avoir pu le voir en concert pour son unique date française avant sans doute quelques années : cela faisait neuf ans qu'il n'était pas venu en France !